lundi 18 novembre 2019 | Login
L'Assemblée nationale approuve le budget 2019 révisé

L'Assemblée nationale approuve le budget 2019 révisé

 

Luanda - L'Assemblée nationale a donné jeudi le feu vert au Gouvernement pour qu'il exécute le Budget Général de l'Etat révisé pour l'exercice 2019, qui prévoit des recettes et des dépenses de 10,3 milliards de Kwanzas. 

Le document a été approuvé par 126 voix pour, 60 contre (UNITA et CASA-CE) et 3 abstentions (PRS et FNLA), lors d'une séance plénière extraordinaire, dirigée pour la première fois, par la première vice-présidente du Parlement, Emilia Carlota Dias.

La proposition du budget a été révisée avec une référence du prix du pétrole à 55 USD le baril et remplace l’approbation le budget approuvée en décembre, estimée à 11,2 milliards de kwanzas, sur la base du prix de 68 USD le baril.

Selon le rapport approuvé par les commissions spécialisées du Parlement, le budget général de l'État révisé vise à permettre d'atteindre les objectifs macroéconomiques et de politiques de développement de l'Exécutif prévus pour 2019 dans le cadre du Plan de développement national (PDN) 2018-2019.
 

L’UNITA, le principal parti d’opposition angolais, a justifié le vote contre prétextant que, avec cette révision, le budget initialement prévu pour le secteur social a été réduit de 18%, soulignant que le budget initial contenait déjà une réduction de 8% avec par rapport à 2018.

Dans l'explication de vote, l'UNITA a indiqué que les données de ce budget montrent que la capacité du pays à rembourser ce qu'il devait et à payer des intérêts a été perdue. "Il y a des signes que le Gouvernement est en train de renégocier la dette, dont le ratio avoisine déjà les 90%.

Selon Adalberto da Costa Júnior, l’Exécutif a nié toute obligation de rendre des comptes, ce qui est prévu par la loi.

A son tour, la coalition CASA-CE a justifié le vote contre par le fait que le budget "ne garantit pas des politiques objectives visant à la véritable diversification de l'économie dans les secteurs de l'agriculture et de l’industrie manufacturière".

Pour le député de la coalition, Manuel Fernandes, avec ce budget les Angolais sont devenus plus endettés et plus pauvres. La théorie du bien-être social n’est pas adaptée à la réalité des faits de la vie socio-économique de la population.

De son côté, Benedito Daniel, du PRS, a déclaré que le parti s'était abstenu, estimant que le document, en substance, ne présentait pas de nouvelles priorités, notant que les provinces et les organes disposant de moins de budget demeuraient inchangés.

Le représentant de la FNLA au Parlement, Lucas Ngonda, "s’attendait à ce que les rubriques sur la diversification économique méritent une attention particulière dans ce budget révisé de 2019".

 
 

News Letter

Abonnez-vous à notre newsletter pour obtenir une mise à jour instantanée à tout moment

INFORMATIONS LÉGALES

Ambassade de l’Angola en RDC 4413, Boulevard du 30 Juin

Kinshasa-Gombe Tél. : + 243 970 100 857

Email: sttimdkin@yahoo.fr l contact@ambassadeangolardc.org

Du lundi au vendredi : de 9h00 à 16h000