mardi 21 mai 2019 | Login
mardi, 14 mai 2019 22:17

Luanda - Le Président de la République d'Angola, João Lourenço, estime que les innombrables difficultés que le pays vit actuellement ne pourraient être surmontées que si chacun, dans son poste de travail, accomplissait mieux la tâche qui lui revient.

Les problèmes auxquels le pays fait face rendent difficile la solution aux besoins prééminents du peuple angolais, a ajouté le Chef de l’Etat au cours de la cérémonie de prise de fonctions des nouveaux membres de l’appareil de l’Etat.

Dans un discours bref, le Président, relevant l’importance de la besogne pour le développement du pays, a appelé les responsables récemment nommés a diverses fonctions à “se dévouer au travail et à la Nation”.

Interpellé par la presse, en marge de la cérémonie, le nouveau secrétaire d’Etat à la Défense Nationale, José Maria de Lima a promis d’épauler le ministre dans la mise en œuvre des politiques du secteur. Pour sa part, Lucrêcio Alexandre Manuel da Costa, nouveau secrétaire d’Etat aux Eaux, espère apporter une nouvelle dynamique à la gestion intégrée des ressources hydriques.

Cette nouvelle dynamique viserait à améliorer l’approvisionnement en eau potable à la population, et surtout résoudre les problèmes de la sécheresse qui frappe quelques régions du sud du pays, a-t-il expliqué. Outre les secrétaires d’Etat à la Défense Nationale et aux Eaux, le chef de l’Etat a également investi au poste de secrétaire d’Etat aux Travaux publics, Carlos Alberto Gregório dos Santos.

En présence du vice-président de la République, Bornito de Sousa, le chef de l’Etat angolais a aussi investi aux fonctions de directeurs-généraux adjoints au Service de renseignement et à la sécurité d’Etat, José Coimbra Baptista júnior et Jacinto Pedro Ricardo Figueiredo, respectivement. Au cours de la même cérémonie, le président de la République a également investi aux postes des vice-gouverneurs de Luanda pour le secteur politique et social, Dionisio Manuel da Fonseca, Elisabeth Matos Rafael pour les services techniques et infrastructures, et Lino Quienda Sebastião pour le secteur économique.

Enfin, le Chef de l’Etat a investi Cassongo João Cruz aux fonctions de vice-gouverneur au secteur politique, social et économique pour la province de Lunda Sul.

 
 
jeudi, 09 mai 2019 11:38

Cacuso - Trois millions et demi de dollars est le montant que l'entreprise de Bioénergie angolaise (Biocom) envisage d'encaisser cette année en exportant d'éthanol hydraté vers les républiques de France et de Suisse. 

L’exportation d’éthanol hydraté d’Angola vers l’Europe, dont la première expédition aura lieu le 13 mai, découle d’un contrat signé l’année dernière (2018) entre Biocom et les sociétés Ryssow (Suisse) et Alcotra SAS (France), selon le directeur de Biocom chargé du commerce et de la communication, Fernandes Koch.

Le responsable qui a pris la parole au début de la campagne agricole de 2019 a déclaré que Biocom entre dans l'histoire en tant que première société angolaise à exporter 8500 mètres cubes d'éthanol hydraté. D'autre part, il a souligné que Biocom produira 50% d'éthanol pour approvisionner le marché national.

Fernandes Koch a annoncé que Biocom produirait cette année 110 mille tonnes de sucre, 20 mille mètres cubes d'éthanol neutre et 60 mille mégawatts d'électricité renouvelable. Dans le cadre de ses activités d'exportation, Biocom a fourni au pays une économie de plus de 170 millions de dollars depuis le début, en substituant les importations de sucre et d'éthanol. Biocom prévoit pour l’année 2019 une économie de devises de l’ordre de 80 millions de dollars.

La société espère collecter cette année un million cinquante mille  tonnes de canne à sucre, plantées sur une superficie de 25 000 hectares.

En 2018, Biocom a produit environ 70 000 tonnes de sucre, 17 000 mètres cubes d'éthanol hydraté et 27 000 mégawatts d'énergie électrique. Biocom emploie actuellement 2 500 personnes.

jeudi, 09 mai 2019 10:59

Luanda - Le ministère de la Communication sociale (MCS) a officiellement lancé vendredi le Prix national de journalisme/2018 et a également présenté les membres du jury. Rui Vasco, Directeur National de l'Information de la Communication Sociale

Le jury est présidé par Manuel Mwanza qui est assisté par Amélia Mendes, Adérito Quizunda, Mariana Ribeiro et Carlos Guimarães. Selon le directeur national de l'information, Rui Vasco, les travaux journalistiques doivent être livrés à partir de ce vendredi (03 mai) jusqu'au 31 août. Les travaux des candidats, dans les catégories presse, radio, télévision et photojournalisme, seront analysés entre septembre et octobre.

Selon Rui Vasco, qui a pris la parole lors de l'événement tenu à l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, il s'agit de textes publiés du 1er  janvier au 31 décembre 2018. L'annonce des résultats finaux, a-t-il dit, sera faite en novembre de cette année (2019).

 
jeudi, 09 mai 2019 10:44

Malanje (Angola) - Le commerce de manioc et de ses dérivés rapporte annuellement au monde plus de quatre millions de dollars, a fait savoir vendredi dans la ville de Malanje un professeur et spécialiste en la matière. 

Dissertant sur l’‘‘Importance du Manioc dans l’Agro-industrie à travers le monde”, dans le cadre du premier salon dédié à cette plante vivrière tropicale,  Armando Valente a relevé l’importance du tubercule par ce qu’il rapportait comme bénéfice.

S’exprimant à l’occasion de la première édition de la Foire  internationale de Malanje,  le spécialiste a estimé que les quatre millions de dollars que proviennent de la commercialisation du manioc et de ses dérivés étaient “infimes” par rapport à leur valeur réelle, vu que la population mondiale qui en consomme était très vaste.

Les pays d’Afrique, de l’Amérique latine et d’Asie sont ceux qui consomment le plus ce tubercule, avec une utilité industrielle supérieure à celle du riz et du maïs, a-t-il ajouté.

Cent cinquante (150) entreprises nationales des secteurs de l’agriculture, de banque, de l’industrie, de commerce et de tourisme ont répondu à l’invitation de la Foire.

Des sociétés originaires de l’Afrique du Sud, du Brésil, de la Chine et du Portugal exposent également leurs produits sur ce marché public, ouvert le jeudi 02 mai 2019, à Malanje, chef-lieu de la province du même nom (nord).

 
 
jeudi, 09 mai 2019 10:38

Luanda - La formation de Progresso de Sambizanga s'est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe d'Angola en football, en battant l'Atlético Sport Aviação (ASA) sur le score de 2 à 0, en match comptant pour les huitièmes de finale disputée au stade Coqueiros, à Luanda.

 
 

Progresso - ASA

Photo: NELSON MALAMBA

Les joueurs Celso (23') et Liliano (42') ont marqué les buts qui ont garanti le passage de Progresso à la phase suivante de la compétition, dans laquelle il affrontera le vainqueur du match entre le Cuando Cubango FC et le Primeiro de Agosto.


Voici les matches des huitièmes de finale qui se tiendra mercredi:

Recreativo do Libolo-Petro de Luanda

Recreativo da Caála-Interclube

Cuando Cubango FC-1º de Agosto

Santa Rita de Cássia-Domant FC

Wiliete Sport Clube de Benguela-Kabuscorp do Palanca

Desportivo da Huíla-Sagrada Esperança

Académica do Lobito-FC Bravos do Maquis

Les quarts de finale sont prévus pour le 15 mai, les demi-finales le 19 et la finale le 25 mai.

Petro de Luanda est le tenant du titre.

jeudi, 09 mai 2019 10:32

Luanda - Le Président de la République, João Lourenço, figure parmi les 100 personnalités africaines les plus influentes de cette année, selon le journal Jeune Afrique, a rapporté le Jornal de Angola, dans son édition de mardi.

 

Le Président angolais,João Lourenço

Photo: Cedida pela fonte

Dans la liste, le Chef de l'État angolais occupe la 82ème position.


La liste est menée par le Nigérian Aliko Dangote, le plus riche africain du monde, alors que le Sud-africain de Tesla, Elon Musk, occupe la deuxième position.

Le co-lauréat du prix Nobel de la paix en 2018 et le chirurgien congolais Denis Mukwege se trouve à la 19e place tandis que le Britannique d'origine soudanaise Mo Ibrahim occupe la 21e position de cette liste.

Sur la même liste, le président de Sonangol, Carlos Saturnino est placé à la 99e position.

 
 
 
lundi, 15 avril 2019 12:11

Luanda - Le vice-président du Conseil des ministres de la République de Cuba, Ricardo Cabrisas Ruiz, est attendu ce lundi, à Luanda, pour participer à la 16è séance de la réunion de la Commission intergouvernementale Angola-Cuba.

La rencontre,  qui démarre le même jour dans la capitale angolaise, dressera le bilan des engagements pris lors de la 13è séance de la dite commission, notamment de la renégociation et de la signature de l’Accord d’Usufruit Réciproque d’Immeubles.

Co-présidée par Ricardo Ruiz et Frederico Cardoso, ministre d’Etat et chef de la Maison Civile du président de la République angolaise, la réunion, qui pourrait durer trois jours, va également évaluer la dette de l’Angola vis-à-vis de Cuba.

Les groupes techniques de travail vont aussi évaluer la  structure et le fonctionnement du secrétariat exécutif, ainsi que le rôle de l’Agence de coopération “Antex”, précise un communiqué de presse du Ministère angolais des Relations extérieure parvenu dimanche à l’Angop.

Enfin, les deux parties procéderont également à la  révision sectorielle des accords de coopération entre Luanda et La Havane, lit-on dans le communiqué.

lundi, 15 avril 2019 10:48

 

Luanda - Grâce aux buts de Dagó (36e minute) et Mabululo (43e minute), la formation de Primeiro d'Agosto a battu dimanche soir (2-0), au stade 11 de Novembro, Saurimo FC, en match comptant pour la 24e journée. 

Ce succès a permis l’équipe militaire de conserver le leadership du championnat national de football avec 51 points, à trois longueurs d’avance que Petro de Luanda.

Il y a lieu de signaler que, Saurimo FC reste en dernière position avec 15 points.

 
 
lundi, 15 avril 2019 10:44

 

Luanda - La ministre angolaise de la Culture, Carolina Cerqueira, a défendu vendredi, dans la ville de Praia (Cap-Vert), la création du marché commun de la libre circulation des biens et des services culturels de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP).

Carolina Cerqueira, ministre de la Culture (archive)

Selon la gouvernante qui intervenait lors de la séance d'ouverture de la onzième réunion des ministres de la Culture de la CPLP, le libre marché commun pourrait stimuler la création d'emplois pour les jeunes des pays africains membres et contribuer également à la réduction de la pauvreté, ainsi qu’à promouvoir le développement humain et durable.

Carolina Cerqueira a également indiqué que, parallèlement à la protection juridique des œuvres d'art et des droits d'acteur, il est pertinent de traiter les questions juridiques relatives aux droits de propriété intellectuelle et aux droits de propriété industrielle avec le concours des services d'émigration, des douanes et du commerce.

La onzième réunion des ministres de la Culture de la CPLP se déroule sous le slogan "Ouvrir les bras à une communauté de peuples".

 
 
vendredi, 12 avril 2019 09:43

 

Luanda - Le Plan opérationnel de prévention de la transmission du VIH de la mère à l'enfant 2019-2021 permettra le traitement précoce des enfants séropositifs par le biais du diagnostic précoce, du conseil et du dépistage, à l'initiative du prestataire. 

 
 
 

Dans le cadre de la campagne "Nascer Livre para Brilhar", (Naître libre pour briller " lancée par la Première Dame angolaise Ana Dias Lourenço en décembre 2018, le plan vise à réduire le taux de transmission du VIH de la mère à l'enfant de 26% en 2019 à 14% d’ici 2021.

Le travail sera effectué lors de consultations de puériculture, de vaccination, de nutrition et autres services proposés aux enfants.

L'annonce a été faite par Lúcia Furtado, directrice de l'Institut national de lutte contre le sida (INLS), qui a présenté le plan lors d'une réunion de la Première dame de la République d'Angola, Ana Dias Lourenço, avec les épouses des gouverneurs de province et les ambassadeurs du projet.

Selon la responsable, le plan repose sur quatre piliers: la prévention primaire du VIH, la transmission du VIH de la mère à l'enfant, le traitement pédiatrique et les domaines transversaux (lutte contre la stigmatisation et la discrimination).

Le plan vise à réduire les nouvelles infections du VIH à 46% d’ici 2021 et à augmenter l’utilisation du préservatif par les jeunes de 33 à 65% et de 42 à 70% chez les garçons.

On estime que sa valeur dépasse 51 milliards de Kwanzas (51 milliards 401 millions 639 mille 602 kwanzas 95 centimes), ce qui nécessite 17 milliards de Kwanzas.

Il a ajouté que lors de la première phase, les provinces de Benguela, Cuanza Sul, Cunene, Huambo, Huila, Luanda, Lunda Sul et Moxico ont été sélectionnées pour la mise en œuvre du plan.

Les groupes prioritaires, en plus de femmes enceintes de la population en général, seront celles des zones rurales, les adolescents et les jeunes, en particulier les plus vulnérables: les prostituées, les prisonnières et les hommes.

La vision du projet est d'avoir l'Angola sans sida pédiatrique en 2030, grâce à un accès gratuit à des services de prévention de qualité de prévention de la transmission de la mère à l’enfant.

 
 
Page 1 sur 3

News Letter

Abonnez-vous à notre newsletter pour obtenir une mise à jour instantanée à tout moment

INFORMATIONS LÉGALES

Ambassade de l’Angola en RDC 4413, Boulevard du 30 Juin

Kinshasa-Gombe Tél. : + 243 970 100 857

Email: sttimdkin@yahoo.fr l contact@ambassadeangolardc.org

Du lundi au vendredi : de 9h00 à 16h000