dimanche 20 janvier 2019 | Login

Benguela (Angola) - Le résultat d'une étude sur le Budget Général de l'Etat (BGE) en perspective du genre, effectuée dans les municipalités de Ganda et de Cubal, province de Benguela, au courant du premier trimestre de l'année 2018, sera rendu public les 30 et 31 août courant, lors des tables rondes qui seront organisées dans les circonscriptions concernées.

Réalisé par l'Organisation non gouvernementale "Action de Développement Rural et Environnemental" (ADRA), le travail consistait à savoir jusqu'à quel point le BGE reflétait les principales nécessités ou priorités, notamment chez les femmes, en matière d'accès aux services publics dans les deux municipalités, indique un communiqué de presse de cette ONG parvenu mercredi à l'Agence Angola Presse (Angop).


113 femmes et 38 hommes ont été interrogés dans les deux municipalités, dans le but de calculer l'impact du BGE dans les secteurs clef, tels que l'Education, Santé, Protection sociale, Accès au microcrédit, Sécurité alimentaire et Programme spécifique d'assistance à la femme.
    
Ces tables rondes permettront de promouvoir, à Ganda et à Cubal, des débats et des réflexions sur cette étude, auxquels devront participer les membres des Associations et des Coopératives agropastorales, les chefs coutumiers, les églises et les organisations juvéniles.
Cette action s'inscrit dans le cadre du projet "Okulisanga" financé par l'Union Européenne.

Luanda - La formation de Kabuscop de Palanca a arraché mercredi un nul (2-2) face à l'Académica de Lobito, en match comptant pour la dernière journée du championnat national de football de la première division (D1).

Avec ce résultat, l’équipe de la capitale termine en 9e position avec 32 points alors que celle de Lobito prend la 4e place avec 38 points.

Luanda - Le chef de l'Etat angolais, João Lourenço, a regagné mercredi la capitale du pays (Luanda), en provenance de Huambo, chef-lieu de la province du même nom (plateau-central), où il a effectué une visite de travail de 48 heures, au cours de laquelle il a présidé la seconde session ordinaire du Conseil de gouvernance locale (CGL).

Outre le vice-président de la République, Bornito de Sousa, les gouverneurs des 18 provinces d'Angola ont également pris part à cette réunion qui a abordé des questions liées à la gestion des régions et à l'amélioration des conditions des citoyens.


La session précédente de la réunion du Conseil de gouvernance locale avait eu lieu dans la deuxième quinzaine de février 2018, à Benguela, principale ville de la province du même nom (littoral-sud), au cours de laquelle les participants avaient analysé des projets et d'autres questions politiques en cours dans le pays.

Par ailleurs, le chef de l'Etat a aussi présidé, mardi, à Huambo, la huitième réunion ordinaire du Conseil des ministres, qui s'est penchée sur une série de dossiers,
notamment sur les propositions de loi et des projets ayant trait à la construction des infrastructures sociales, économiques et à la réfection de l'industrie nationale.

 

Luanda - La Banque Nationale d'Angola (BNA) a présenté mardi aux Banques commerciales le règlement du Fonds de Garantie de Dépôts (FGD), document approuvé par décret Présidentiel numéro 195/18 du 22 août.

Crée par un décret présidentiel publié dans le "Journal officiel" du 22 août, le FGD  protège désormais les dépôts dont le montant atteint 12,5 millions de kwanzas.

Au cours d'une réunion présidée à Luanda par le vice-gouverneur Rui Miguêns, l'administrateur de la BNA, Pedro Castro e Silva a dit que le Fonds survenait comme garantie aux petits déposants, qui établit des critères d'exclusion pour d'autres entités, conformément aux indications du décret présidentiel.

Selon un communiqué de la BNA publié sur le site de la banque centrale, la réunion avec les administrateurs des banques commerciales visait à apporter à ces derniers des éclairages sur l'utilisation de cet instrument vital pour la consolidation du système financier.

Huambo (Angola) - Les rois de la région centre-sud ont présenté, mardi, dans la ville de Huambo, chef-lieu de la province du même nom (centre) leurs préoccupations au Président de la République, João Lourenço, souhaitant qu'elles soient résolues en faveur des populations locales.

 
 

Huambo: Président de la République, João Lourenço, accorde une audience aux rois de Huambo

Photo: Clemente dos Santos

Le mauvais état des routes, le manque d’appui aux paysans, le réajustement des subsides accordés aux chefs coutumiers, la réintégration des ex-militaires et le renforcement du secteur social figurent parmi les préoccupations présentées.

Dans une déclaration à la presse, le roi de chiyaka, Tchandja V, s’attend que le Chef de l’Etat continue à accorder une attention soutenue aux programmes qui augmentent la qualité de vie des citoyens.

De son côté, le roi de Huambo, Armando Chimuco, voudrait le changement  dans la commercialisation des produits du champs, soutenant à cet effet, la construction des marchés ruraux.

João Lourenço effectue une visite de travail dans la province de Huambo où il a présidé la VIIIème session ordinaire du Conseil des ministres. Ce mercredi, il va diriger la IIème réunion du Conseil de Gouvernance locale.

 
 

Luanda - Pour répondre aux questions liées à la tenue du Forum panafricain pour la culture et la paix en Afrique, la Biennale de Luanda, ainsi que l'application du Projet de formation doctorale, la Commission multisectorielle pour le patrimoine s'est réunie mercredi à Luanda , sous la direction de la coordinatrice et ministre de la Culture, Carolina Cerqueira.

À la fin de la réunion, la ministre Carolina Cerqueira a déclaré à Angop que le travail réalisé par le groupe créé sur la décision du titulaire du pouvoir Exécutif confirmera l'engagement du Gouvernement angolais à répondre au besoin crucial de construire d'excellentes installations et infrastructures de recherche, technologie et innovation avec un capital humain adéquat et qualifié, capable d'accroître le pouvoir du pays en termes d'économie et de connaissances. 

Selon la ministre, le programme comprendra la formation de chercheurs scientifiques capables de soutenir les institutions de recherche et développement du pays et de suivre le développement de programmes nationaux de recherche et innovation qui attireront les jeunes dans les domaines des sciences, technologies et de l'innovation, ainsi que des scientifiques et des chercheurs d'Afrique et d'autres continents, mais avec des connaissances de pointe. 

Carolina Cerqueira a souligné que la réalisation de la Biennale de Luanda est une demande du numéro un de l'Unesco au Président de la République, João Lourenço, lors de sa visite au siège de l'UNESCO, où il a été convenu que cette conférence aura lieu en Angola. 

La commission est intégrée des ministres de l'Enseignement Supérieur, la Science, la Technologie et l'Innovation, Maria do Rosário Sambo, des Télécommunications et Technologies de l'Information, José Carvalho da Rocha, du directeur du Bureau de Cadres du Président de la République, Edson Barreto, et du secrétaire d'Etat à la coopération internationale et aux communautés angolaises, Domingos Vieira Lopes. 

La commission multisectorielle, d’une durée d’un an, doit soumettre des rapports trimestriels sur les travaux au Président de la République, João Lourenço, est soutenue par un groupe technique. 

Luanda - La formation de Primeiro d'Agosto affronte jeudi Sagrada Esperança de Lunda Norte sur sa pelouse, en match comptant pour la 29e journée.

En cas de victoire, l’équipe de la capitale sera sacrée championne nationale.

Au classement général, Primeiro d’Agosto est en tête avec 53 points, à deux longueurs d’avance que son rival Petro de Luanda.  

Huambo - Plus de 100 exposants sont déjà inscrits pour participer à la première Expo-Huambo, qui se tiendra dans la ville de Huambo du 27 au 30 septembre. 

La confirmation vient du gouverneur de la province, João Baptista Kussumua, dans des déclarations faites mercredi à la presse sur les préparatifs de l’événement, précisant que l’objectif initial était de 100 exposants. 

Il a indiqué que ce sont les investisseurs des banques nationales et internationales, ainsi que ceux de la Communauté des pays de langue portugaise, qui s’engagent le plus, ce qui montre leur intérêt pour l’Expo-Huambo. 

João Baptista Kussumua a annoncé que les préparatifs se déroulent normalement et que la commission multisectorielle créée à cette fin travaille en détail pour que les objectifs fixés soient atteints. 

Sous le slogan "promouvoir les opportunités, stimuler la production nationale et attirer des investissements stratégiques", l'événement fait partie du programme commémorant les 106 ans d'existence de la ville de Huambo, qui sera célébré le 21 septembre. 

L’Expo-Huambo, qui se tiendra chaque année aux mêmes dates, représente une nouvelle orientation stratégique pour la gouvernance de la région, afin de créer des opportunités pour les entrepreneurs de jouer un rôle décisif dans la catapulte de l'économie locale. 

Luanda - L'inflation, mesurée par l'Indice des prix à la consommation nationale (IPC), a augmenté de 1,23% entre juin et juillet.

Selon une note de l’Institut national des statistiques (INE, sigle en portugais), par rapport à cette période en 2017, en raison de cette variation de 1,23%, il y a eu une diminution de 9,50%, vu que la une variation était de 19,51% en juillet de l’année dernière. 

La classe «Aliments et boissons non alcoolisées» a le plus contribué au taux d'inflation du mois, avec 0,53 point de pourcentage, suivi des classes «Vêtements et chaussures» avec 0,17%, «Biens et services divers» avec 0,15% et "Meubles, équipement ménager et entretien" avec 0,10%. 

Les provinces ayant enregistré les plus fortes hausses ont été Malanje avec 3,11%, Bengo avec 1,89%, Cunene avec 1,75% et Uige avec 1,58%. 

Les provinces affichant la plus faible variation ont été Lunda Sul (0,76%), Cuando Cubango (0,81%), Namibe et Cabinda (0,88%). 

Caxito (Angola) - La campagne forestière 2018 a été ouverte mardi dans la commune de Úcua, municipalité de Dande, province de Bengo, par la secrétaire d'Etat aux Forêts, André Moda, qui a appelé les entrepreneurs forestiers à approfondir leurs connaissances sur la Loi de base du secteur et sur le nouveau règlement forestier.

Selon le gouvernant, le nouveau règlement forestier fait partie d'une série des mesures en application depuis longtemps, visant à améliorer et à discipliner le secteur et la gestion des ressources forestières, face aux irrégularités qui se vérifiaient, surtout dans le domaine d'exploitation, de transport et de la commercialisation.


Outre la Licence annuelle, le régime de contrat de concession forestière requière la présentation obligatoire du plan de gestion et de reboisement du secteur exploité. a-t-il expliqué.


Selon le secrétaire d'Etat, une autre mesure de prévention a été également prise, consistant á interdire, temporairement, l'exploitation des espèces dites "Mussivi" et "bois rose", les plus exploitées ces dernières années. Cette décision permettra d'inventorier et d'évaluer l'état actuel de ces espèces, a-t-il précisé.

Page 1 sur 2

News Letter

Abonnez-vous à notre newsletter pour obtenir une mise à jour instantanée à tout moment

INFORMATIONS LÉGALES

Ambassade de l’Angola en RDC 4413, Boulevard du 30 Juin

Kinshasa-Gombe Tél. : + 243 970 100 857

Email: sttimdkin@yahoo.fr l contact@ambassadeangolardc.org

Du lundi au vendredi : de 9h00 à 16h000