lundi 16 septembre 2019 | Login
mardi, 13 août 2019 13:36

Le ministre des Transports angolais, Rivardo Abreu a annoncé mardi dernier le 6 août 2019, à Moçamedes, dans la province de Namibe, au sud-ouest d’Angola, un renouvellement de l'engagement du pouvoir exécutif et du soutien financier du Japon pour la modernisation et l'expansion du Port de Namibe, avec l'augmentation de la capacité d'amarrage, du mouvement des marchandises et des navires.

Cela, a-t-il indiqué, c’est grâce aux fins des travaux de la deuxième phase du Projet de réhabilitation et de modernisation du Port de Namibe, qui s'est achevée en mai dernier, 65 ans après l’élaboration du procès-verbal qui a officialisé le début des travaux de construction du quai, d’alors Port de Moçamedes.

Avant cette intervention, le quai qui déplaçait entre huit (8) a dix (10) navires par heure, pourra augmenter cette opération de trente (30) à trente cinq (35) navires par heure, portant ainsi la capacité statistique de 1.700 à 2.700 TEU, et passant les liaisons frigorifiques de 25 à 100 prises.

Le gouvernement japonais a beaucoup contribué à ce Projet avec un financement de 60 millions de dollars, dans le cadre d’un partenariat avec le secteur privé japonais, à traves l’entreprise dénommée « TOA Corporation ».

L’entreprise privée japonaise «TOA Corporation » est engagée en qualité d’entrepreneur, dans le Projet de développement Intégré de la Baie de Namibe, avec l’expansion du terminal des conteneurs du Port de Namibe et la réhabilitation du Port de Saco-Mar.

Selon l’ambassadeur du Japon en Angola, Hironori Sawada, l’Angola et le Japon traversent actuellement la période la plus importante de leur histoire commune, et son pays continuera a assuré son appui à la province de Namibe.

Il convient de signaler que l’Angola marquera, pour la première fois, sa présence à la 7ème Conférence Internationale de Tokyo, prévue à la fin du mois d’août, au cours de laquelle les deux Etats profiteront pour renforcer leurs relations économiques et commerciales.

mardi, 13 août 2019 12:17

Les questions liées au renforcement de la coopération militaire dans les domaines de la protection maritime et de la formation des cadres ont dominé la réunion de vendredi dernier, 02 août 2019, à Luanda, entre le Ministre des Relations Extérieures, Manuel Augusto et une délégation militaire nord-américaine.

Se confiant à la presse, le chef de la délégation militaire américaine, le Brigadier Général Brian Gibson, a précisé qu’il est prévu l’analyse avec les autorités angolaises la mise en œuvre du programme CAPSTONE 20 – 1. La formation militaire serait dispensée dans les académies militaires américaines  et les établissements d’enseignement supérieur.

Brian Gibson, a encore dit que le combat contre la piraterie maritime mérite une attention spéciale. Dans ce domaine, l’Angola et les Etats-Unis ont déjà signé plusieurs instruments juridiques.

À son tour, le Ministre des Relations Extérieures de l’Angola, Manuel Augusto, a informé que l’Angola, comme l’un des partenaires stratégiques des Etats-Unis en Afrique, a adopté des mécanismes de prévention et de combat contre le crime transnational, ainsi que le Nigéria et l’Afrique du sud.

Le Chef de la Diplomatie angolaise a admis que ces mécanismes sont liés à l’immigration clandestine, terrorisme, piraterie maritime, trafic des êtres humains,  trafic de drogue, ce qui met en risque la souveraineté nationale en particulier et celle des États en général.

L’Angola, comme l’un des pays à être visité dans le cadre du programme CAPSTONE de classe 20 -1, espère obtenir des résultats bénéfiques pour les deux pays.

CAPSTONE est un programme d’étude qui vise à préparer les officiers généraux sélectionnés pour responsabilités communes interinstitutionnelles, intergouvernementales et au niveau multinational.

Le programme vise également à faciliter l’interaction entre les hauts fonctionnaires civils et militaires des États-Unis et du pays hôte dans le cadre de discussions sur les questions de sécurité nationale, régionale et internationale.

mardi, 13 août 2019 12:09

Luanda - La formation angolaise de Primeiro d'Agosto a battu samedi KMKM SC de Zanzibar par 2-0, en match comptant pour le tour préliminaire aller de la Ligue des champions africaine.

 

Ary Papel a ouvert le score à la 72 e minute alors que le camerounais Leonel Yombi  au service du club angolais a scellé la victoire à la 90+3 e minute de jeu.

Le match retour, signale-t-on, est prévu le 24 août prochain dans la capitale angolaise.

 
 
mardi, 13 août 2019 12:07

 

Luanda - Un projet environnemental, dénommé "Grande Muraille Verte", à mettre en oeuvre en Afrique australe, a été présenté ce lundi à Luanda, lors du Forum de dialogue des organisations de la société civile de la SADC.

Cette initiative vise à élaborer une stratégie définitive sur les phénomènes environnementaux en Afrique australe.

Dans cette région, similaire à la zone sahélienne (Afrique de l’Ouest) où elle a débuté en 2015, l’initiative compte promouvoir l’intégration des pays membres et à lutter contre la désertification, la dégradation des sols, la réduction de la biodiversité et l’insécurité alimentaire.

La «Grande Muraille Verte d’Afrique», qui  a plus de 7.500 kilomètres de longueur et 14,5 kilomètres de largeur, sera la plus grande structure vivante de la planète.

Selon le coordinateur du projet, Elves Paul, "La Grande Muraille Verte" a comme principal objectif établir des méthodologies et des techniques permettant de prévenir l'érosion des sols et de stopper l'avancée du désert.

Il a expliqué à la presse, en marge du forum de la SADC, que son objectif était également de permettre aux personnes vivant dans ces zones d'être plus résilientes face au changement climatique et de ne pas subir les dommages actuels.

 
mardi, 13 août 2019 12:03

Luanda - La linguiste et professeur universitaire, Amélia Mingas est décédée lundi à Luanda des suites d'une maladie.

L’information a été confirmée à l’Angop par la directrice du Cabinet de la communication institutionnelle de l’Université Agostinho Neto (UAN), Arlindo Isabel.

Décédée à l’âge de 73 ans, le professeur de la Faculté des lettres de l’Université Agostinho Neto a été victime d'un arrêt cardiaque.

Amélia Mingas a été la première doyenne de la Faculté des lettres de l’UAN entre 2010-2015 et a également été le premier professeur titulaire de l’UAN.

De son vivant, elle a aussi été coordonatrice de la langue portugaise à l’Institut supérieur de Sciences de l’éducation de Luanda (Isced) et directrice à l’Institut national des Langues du ministère de la Culture.

Outre la recherche, Amelia Mingas était responsable de département de linguistique bantoue à l’UAN.

Directrice exécutive entre 2006-2010, à l’Institut international de Langue portugaise, basée à Praia, au Cap-Vert, elle a ensuite plaidé en faveur de la mise en place d’une politique linguistique commune aux huit Etats qui ont le portugais comme langue officielle.

Elle a participé à plusieurs séminaires et conférences liés à la problématique de la linguistique africaine et portugaise, au niveau national comme à l’étranger.

Comme œuvre linguistique, Amélia Mingas a publié  "Interférnece du Kimbundu dans le portugais parlé à Luanda".                                                                

 
 
mardi, 13 août 2019 11:55

Luanda - L'équipe nationale senior masculine de basketball a battu lundi la Croatie 93-73, lors du troisième et dernier match du tournoi international de Kunshan en Chine dans le cadre de sa préparation à la Coupe du monde prévue 31 août au 15 septembre.

La formation angolaise, qui avait perdu devant la Chine lors de la première journée par 62-73, a encore courbé l’échine devant Porto Rico sur le score de 64-66.

 
 
mardi, 13 août 2019 11:07

Luanda - Le Président de la République du Botswana, Mokgweetsi Masisi, est attendu ce mardi, à Luanda, pour une visite de travail de 48 heures, au cours de laquelle il aura des entretiens avec son homologue angolais, João Lourenço.

La délégation du Chef de l’Etat botswanais est composée des ministres de la Défense, des Affaires étrangères, de l’Environnement, ainsi que des hauts fonctionnaires de son gouvernement,  indique un communiqué de presse  de la Maison Civile de la Présidence de la République d’Angola parvenu lundi soir à l’Angop.

Les relations diplomatiques entre Luanda et Gaborone remontent en 1975, alors que les deux parties avaient signé, en février 2006, un Accord de coopération.

Membres de la SADC et du projet Okavango, l’Angola et le Botswana cherchent à consolider les bases pour former une Zone de Libre Echange.

lundi, 12 août 2019 08:15

Luanda - Les députés à l'Assemblée nationale ont approuvé à l'unanimité jeudi le projet de loi sur le passeport angolais et le régime de départ et d'entrée des citoyens.

Le texte officiel, présenté par le ministre de l'Intérieur, Eugénio Laborinho, régit l'utilisation du passeport national, ses caractéristiques, ses catégories et ses conditions de sécurité, ainsi que le régime de départ et d'entrée des citoyens nationaux.

Il stipule que le passeport angolais est biométrique, à lecture optique et à radiofréquence, contenant une feuille de polycarbonate numérotée de 48 pages.

Le numéro de série est composé de caractères alphanumériques à une lettre et à sept chiffres.

Le passeport contient dans son support graphique l’incorporation de composants conformément aux normes de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), avec trois niveaux de sécurité, à savoir des éléments avec vérification visuelle ou tactile, sans utilisation d’équipement.

dimanche, 11 août 2019 10:52

Luanda - Le ministère des Ressources Minérales et du Pétrole veut renforcer le contrôle et atténuer d'avantage l'impact négatif des déversements du pétrole sur la mer, dans le but d'améliorer la qualité de la vie de la planète terre et de garantir une activité économique durable, a déclaré son titulaire, Diamantino Azevedo.

S'adressant mercredi à la presse, au terme d'une réunion de travail avec la ministre de l'Environnement, Paula Francisco Coelho, le gouvernant a rappelé qu’il a été créé la Commission nationale sur les déversements du pétrole pour atténuer ce problème.

"Toute activité économique a toujours des impacts positifs et négatifs, mais les agents /opérateurs économiques doivent rechercher l'équilibre, minimiser les actions négatives et améliorer la qualité de la vie de notre planète", a-t-il admis.

À cette occasion, la ministre de l'Environnement, Paula Coelho, a annoncé qu’il se réaliserait bientôt une réunion de la commission des déversements pour quantifier et analyser le nombre des déversements enregistrés dans les derniers temps en Angola..

Elle a rappelé que le secteur continuait à analyser les conséquences des deux déversements enregistrés dans l’entreprise pétrolière Somoil-SA, en mai dernier, ainsi que dans les localités de Kinganga Mavakala et Kitona (Soyo).

 
 
dimanche, 11 août 2019 10:28

Luanda - Le ministre des Finances, Archer Mangueira, a déclaré vendredi que l'amendement du Code de l'impôt sur le travail (IRT) visait à annuler le régime exceptionnel en vigueur et à assurer l'équité et l'équilibre budgétaire..

L'Assemblée nationale (AN - Parlement angolais) a approuvé aujourd'hui notamment le projet de loi modifiant le code IRT et supprime l'exonération fiscale accordée aux citoyens actifs de 60 ans et plus.

Un autre régime exceptionnel à modifier est la taxation des allocations de vacances et de Noël pour la première fois.

Suite à l’approbation finale du projet de loi, seuls les retraités et les travailleurs dont le salaire est inférieur à 34 000 kwanza seront exemptés de l’IRT.

"L'objectif n'est pas d'augmenter le fardeau, mais d'élargir l'assiette fiscale afin de générer davantage de revenus pour résoudre les problèmes de la communauté", a expliqué le ministre des Finances.

À son tour, le député João Pinto du groupe parlementaire MPLA a déclaré que cette initiative de l'exécutif garantissait une plus grande équité et une plus grande justice sociale.

De son point de vue, l'environnement économique et financier actuel du pays justifie l'imposition des TIR, afin de maintenir l'état fonctionnel, la cohésion sociale et l'équilibre entre les contribuables..

 
 

News Letter

Abonnez-vous à notre newsletter pour obtenir une mise à jour instantanée à tout moment

INFORMATIONS LÉGALES

Ambassade de l’Angola en RDC 4413, Boulevard du 30 Juin

Kinshasa-Gombe Tél. : + 243 970 100 857

Email: sttimdkin@yahoo.fr l contact@ambassadeangolardc.org

Du lundi au vendredi : de 9h00 à 16h000