mardi 15 octobre 2019 | Login
lundi, 08 juillet 2019 22:52

 

Niamey - Le ministre angolais des Relations Extérieures, Manuel Augusto, et la ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Communautés de São Tomé et Príncipe, Elsa Pinto, ont convenu samedi à Niamey, de questions relatives au fonctionnement du Union Africaine.

 
 

La réunion a eu lieu en marge du douzième Sommet extraordinaire de l'Union africaine (UA), qui se tient du 4 au 8 juillet à Niamey, la capitale du Niger.

Elsa Pinto a déclaré à Angop que chaque moment était important pour que les deux pays analysent leur coopération et qu'en tant que membres de la même communauté (CPLP), il est important de s'aligner sur certaines questions.

Les diplomates ont discuté du fonctionnement de l'UA, notamment du projet de restructuration, des relations avec les commissions économiques régionales, des organes de gestion, ainsi que des perspectives de la zone de libre échange (ZCLCA).

En ce qui concerne la ZCLCA, Elsa Pinto a annoncé que São Tomé faisait partie du groupe des 25 pays ayant ratifié la convention et espère que sa mise en œuvre apportera une nouvelle perspective à la croissance africaine et réduira les asymétries.

Manuel Augusto a également rencontré le ministre des Affaires étrangères du Botswana, Unity Dow, avec lequel il a abordé le projet CASA (Okavango Zambeze), la coopération bilatérale ainsi que les perspectives régionales de la mise en œuvre de la zone de libre-échange.

Le chef de la diplomatie angolaise est à Niamey depuis jeudi (05) pour représenter le Chef de l’État angolais, João Lourenço, au 12e Sommet extraordinaire de l’UA.

 
 
lundi, 08 juillet 2019 22:34

 

Luanda - Le Président de la République, João Lourenço, est arrivé dimanche matin à Luanda, après une visite officielle de deux jours à Cuba, qui a permis à adapter les instruments juridiques de coopération aux processus de transition et aux réformes en cours dans les deux pays. 

 
 

Au cours de sa visite, les deux pays ont paraphé un certain nombre d'accords, notamment ceux de l'entraide judiciaire en matière pénale et des mémorandums complémentaires dans les domaines de la santé, de l'éducation préscolaire et de l'enseignement, ainsi que de l'identification d’affaires dans les secteurs de l'industrie.

À la Havane, le Président João Lourenço a été décoré avec l’ordre de José Marti et, à son tour, l’homme d’État angolais a attribué l’ordre Agostinho Neto à diverses personnalités cubaines.

Parmi ces personnalités décorées avec la plus haute distinction angolaise figurent son homologue cubain Miguel Mario Diaz-Canel Bermúdez, général de l'armée et premier secrétaire du Parti communiste de Cuba, Raul Castro Ruz, général du corps de l'armée et ministre des Forces armées révolutionnaires, Leopoldo Cintra Frias et son vice-ministre, Ramon Espinosa Martin.

João Lourenço a également rendu hommage à Agostinho Neto, premier président de l'Angola, en déposant une couronne sur le buste érigé à sa mémoire sur une place réservée aux anciens dirigeants africains à la Havane.

Il s’est également entretenu avec les boursiers angolais à qui, il a exhorté de se consacrer sur la formation pour que le pays ait des cadres susceptibles de contribuer à son développement.

Le numéro un angolais a aussi fraternisé avec des citoyens cubains, en majorité des généraux à la retraite qui avaient combattu en Angola

 
 
lundi, 08 juillet 2019 22:11

Mbanza Kongo- La ministre du tourisme, Ângela Bragança, a mis en relief vendredi, les potentialités touristiques de la province de Zaire, particulièrement de la municipalité de Mbanza Kongo.

Ângela Bragança, qui s’adressait à la presse, à la fin de la réunion de la Commission nationale multisectorielle pour la sauvegarde du Patrimoine Mondial, dirigée par le vice Président de la République, Bornito de Sousa, a déploré le fait que la capacité hôtelière soit limitée à Mbanza kongo, qui ne compte que deux hôtels, avec un total de 340 chambres.

En dépit de cette contrainte, elle a informé que le secteur élaborait déjà un itinéraire précis pour tirer parti du tourisme culturel à Mbanza Kongo.

La gouvernante a ajouté qu'un réseau sera créé pour renforcer l'itinéraire, afin d’attirer des touristes à Mbanza Kongo.

L’actuelle capitale provinciale de Zaire, ancienne capitale du Royaume du Kongo, compte plusieurs sites d’intérêt touristique d’une rare beauté exotique.

Une des zones les plus fréquentées est la station touristique qui s’étend le long de la rivière Tuco, localisée à 12 km du sud de Mbanza Kongo.

Tout au long de la route liant les municipalités de Mbanza Congo et Tomboco, on trouve également des paysages exotiques et exubérants enchevêtrés par plusieurs ruisseaux d'eau limpide et d'imposantes roches, mettant en évidence les merveilles et la force de la nature.

En outre, les grottes de Nzau-Évua, situées dans la commune de Nkiende, à 62 km de Mbanza Kongo, font la gloire de la carte touristique de la localité.

Les grottes de Nzau Évua avaient servi, dans le passé colonial, de refuge pour les combattants de la lutte de résistance contre l'occupation étrangère. Ces cavernes, outre le fleuve Zaire, ont participé à la première édition des Sept Merveilles d’Angola.

Mbanza Kongo, l’ancienne capitale de l’ancien Royaume du Kongo, possède un patrimoine matériel et immatériel exceptionnel. La ville a été inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco, le 08 juillet 2017, lors de la 41è session du Comité de cet organe, qui s’est tenue dans la ville polonaise de Cracovie. 

 
 
vendredi, 05 juillet 2019 13:36

 

Mbanza Kongo - La première édition du Festival international de la culture et des arts Kongo (FestiKongo) capitalise dès vendredi le monde culturel de l'Afrique centrale.

Zaire: Maria da Piedade de Jesus, ministre de la Culture

Pendant quatre jours (5 à 8), selon le ministre de la Culture, Maria da Piedade de Jesus, qui parlait à la presse, le programme comprend un festival de la gastronomie, de la mode, de l'artisanat, des ateliers avec des représentations de la culture, des habitudes, des coutumes et le mode de vie des peuples d’Angola, de la RD Congo, du Gabon et du Congo Brazzaville.

Maria da Piedade de Jesus a déclaré que l'événement revêtait une grande importance car il réunit dans un même espace plusieurs cultures de la région centrale de l'Afrique.

La gouvernante a indiqué que tout était fait pour que l'événement atteigne la dimension voulue, en tenant compte de la valorisation, de la promotion / diffusion et de la préservation de l'histoire et de la culture de l'ancien royaume du Kongo.

Le FestiKongo comptera sur la participation spéciale des artistes angolais Sam Mangwana, du Groupe FM, João et Lina Alexandre, Eduardo Paim, Chana Vice, Kyaku Kyadaff, Júlio Gil, Yembe, Rui Kyame, Waldemar Bastos, Ricardo Lemvo, Dodo Miranda, Socorro, Nsimba Reoboth, Soeur Joly, Lutchana Mobulu, W King, Noite & Dia et Walter Ananaz.

Le musicien Roga Roga représentera la République du Congo, en plus d'autres noms.

L’initiative du Gouvernement angolais vise à célébrer le deuxième anniversaire de l’élévation de la ville de Mbanza Kongo au patrimoine mondial de l’Humanité.

Mbanza Kongo, capitale de l'ancien royaume du Kongo, possède un patrimoine matériel et immatériel exceptionnel. La ville a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco le 8 juillet 2017 lors de la 41e session du Comité de l'UNESCO, qui s'est tenue à Cracovie, en Pologne.

Compte tenu de l'importance de cet exploit historique, le 8 juillet a été adopté comme la Journée de la province de Zaire.

A cette date, le Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO a déclaré à l’unanimité que Mbanza Kongo, vestiges de la capitale de l’ancien royaume du Kongo, entrait sur la liste du patrimoine mondial. Son inscription sur la liste consacre la valeur universelle exceptionnelle d’un bien culturel ou naturel, de sorte qu’il soit protégé au bénéfice de l'humanité.

 
 
vendredi, 05 juillet 2019 13:26

Luanda - L'Angola participe depuis mercredi à Genève, en Suisse, au 6e Examen global de l'Aide pour le Commerce, organisé par l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Dans ce forum, dont le thème principal "Soutenir la diversification et l'autonomisation économique pour un développement inclusif et durable grâce à l'Aide pour le commerce", l’Angola est représenté par une délégation conduite par le ministre du Commerce, Joffre Van-Dúnem Júnior.

Le programme Aide pour le Commerce a été lancé lors de la Conférence ministérielle de Hong Kong tenue en décembre 2005 pour faciliter le commerce dans les pays en développement, en particulier les pays les moins avancés, en veillant à l'insertion du commerce dans les plans de développement nationaux.
Ce 6ème Examen global de l'Aide pour le commerce vise à discuter et à analyser la manière dont le programme a soutenu la diversification économique et l'autonomisation des femmes et des jeunes dans le processus de conception et de mise en œuvre de politiques propices au développement durable.

Il examinera également les questions liées aux contraintes auxquelles sont confrontés les pays en développement pour la durabilité des infrastructures et la relation entre l'offre et la demande sur les marchés.
L’initiative prise par l’OMC en 2005 a pour objectif d’encourager les gouvernements des pays en développement et des pays les moins avancés, ainsi que les donateurs, à reconnaître le rôle que le commerce peut jouer dans leur développement.
Toutes les délégations des 164 pays membres de l'OMC participent à l'événement.

 
 
vendredi, 05 juillet 2019 13:23

 

La Havane - Ajuster les instruments juridiques de coopération aux processus de transition et aux reformes en cours, aussi bien en Angola qu'à Cuba, tel était l?un des objectifs de la visite d'Etat que le Président Joáo Lourenço a effectuée à La Havane du 1er au 03 juillet 2019.

Manuel Augusto, ministre des Relations Extérieures

Outre la réaffirmation de la solidarité et des liens fraternels, l’Angola pourrait bénéficier d’une coopération  « privilégiée » avec Cuba, a déclaré mercredi, depuis La Havane, le chef de la diplomatie de Luanda, Manuel Augusto.

Eu égard aux progrès réalisés par Cuba, notamment dans les domaines de Sciences médicales et de Recherches biotechnologiques, la coopération permettra à l’Angola de mieux combattre les endémies, telles que hépatite et les diabètes avec des médicaments de référence internationale, a ajouté le ministre angolais des Relations extérieures.

Soulignant qu’il y avait également du potentiel de coopération en termes de développement du Tourisme, le ministre a salué la construction, dans la  capitale cubaine, de la Zone de Mariel.

D’après Manuel Augusto, cette réalisation cubaine est  l’équivalent de ce que l’on appelle à Luanda  Zone Economique Spéciale « ZEE » (sigle en portugais), destinée au développement économique de l’Angola.

Il a dit que pour l’Etat cubain, la zone de Mariel représentait des infrastructures essentielles, l’entreprenariat et la construction d’installations, alors qu’en Angola les fonds publics étaient également employés dans la construction des entrepôts et des magasins.

« L’Etat ne peut pas tout faire comme ça se faisait en Angola » et doit corriger les politiques, pour faire surgir dans le pays des Zones Economiques dûment planifiées, structurées et surtout fonctionnelles, a-t-il souligné.

Il a rappelé que plusieurs accords de coopération ont été signés durant la visite d’Etat du président angolais, notamment sur l’Assistance juridique mutuelle en matière pénale et des Mémorandums additionnels dans les domaines de la Santé, Education préscolaire et de l’Enseignement.

Un accord visant à identifier les affaires dans le secteur de l’Industrie a également été signé, a-t-il ajouté.

Durant sa visite d’Etat à La Havane, le chef de l’Etat angolais a été décoré avec la médaille « José Marti », la plus haute distinction honorifique de l’Etat cubain.

En contre partie, João Lourenço a attribué à diverses personnalités cubaines la médaille d’ordre de mérite  « Docteur Agostinho Neto », la plus haute distinction honorifique d’Angola.

João Lourenço, qui s’est entretenu également avec les étudiants angolais boursiers à Cuba, a déjà terminé sa visite d’Etat à La Havane, mais y séjourne encore en visite privée.   

Le président angolais devra regagner Luanda dimanche prochain.

 
 
vendredi, 05 juillet 2019 13:16

 

Mbanza Kongo - Le vice-président de la République d'Angola, Bornito de Sousa, a visité ce vendredi les sites historiques et culturels de la ville de Mbanza Congo, dans la province du Zaire (nord d'Angola). 

 
La visite des sites historiques fait partie du programme du FestiKongo, qui comprend, entre autres activités, des ateliers et des expositions.
L’événement va compter sur la participation des hommes des arts et de la culture de l’Angola, du Gabon, du Congo démocrate et de République du Congo.
Le vice-président angolais est depuis jeudi dans la ville de Mbanza Kongo, capitale de la province de Zaire, pour présider l'ouverture de la première édition du Festival international de la culture et des arts Kongo (FestiKongo), qui se déroule jusqu’au 8 juillet.
 
 
vendredi, 05 juillet 2019 12:13

 

La Havane - Le Président de la République, João Lourenço, a estimé mardi à La Havane que la lutte pour le développement économique et social constituait le principal défi de l'Angola et de Cuba après les efforts communs déployés pour libérer les deux peuples des menaces externes.

 

L’homme d’État angolais parlait lors d’une rencontre de fraternisation avec des dirigeants et des soldats cubains, pour la plupart des généraux à la retraite, qui ont aidé l’Angola à combattre les forces d’invasion entre 1975 et 1988.

Il a salué la solidarité cubaine dans la lutte pour l'indépendance nationale, dans la défense de l'intégrité territoriale et dans divers domaines de la vie politique, économique et sociale de l’Angola.

Il a affirmé que, tandis que les colonialistes s'appropriaient les terres et les richesses des peuples, les internationalistes cubains, venus d’une nation avec peu de ressources, sacrifiant le sang de ses fils sans rien gagner, ont aidé l'Angola à grandir et à se développer comme un pays indépendant.

João Lourenço, qui est à Cuba pour une visite de deux jours, a également déclaré qu'il avait toujours besoin de la solidarité cubaine pour la formation des cadres, le développement de la santé, de l'éducation, de la construction et d'autres secteurs indispensables au développement de l'Angola.

Lors de la rencontre avec l'armée cubaine, le Chef de l'Etat angolais a appelé à la levée du blocus économique imposé à Cuba par les États-Unis d'Amérique, affirmant que la reprise des relations entre les deux pays apporterait des gains à l'humanité.

Pour la situation de tension au Venezuela, João Lourenço comprend que la population de ce pays doit trouver la solution à la crise interne, qui peut être facilitée par le dialogue interne.

Il s’est dit préoccupé par la paix et la sécurité dans le monde, en particulier au Moyen-Orient, pour la résolution du conflit israélo-palestinien à la lumière des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, ainsi que pour la paix en Syrie et au Yémen, ainsi que pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

Lors de la rencontre, le Président João Lourenço et les généraux cubains, dont certains se trouvaient en Angola, ont rappelé les détails de plusieurs combats dans différentes régions du pays, dont certains ont été jugés importants pour la défaite des forces d'invasion.

Sur le sujet, ils ont parlé du rôle des détachements associés des anciennes Forces armées de libération populaire de l'Angola (FAPLA) et des Forces armées révolutionnaires de Cuba (FARC), sur des fronts tels que Cabinda, Mavinga, Cangamba, Cuito Cuanavale, Kifangondo, Ebo et tant d'autres.

Il a informé que le 23 mars, jour de la victoire de Cuito Cuanavale, il avait été célébré comme la Journée de la libération de l'Afrique australe pour son influence sur la fin de l'invasion sud-africaine de l'Angola, pour l'indépendance de la Namibie et pour l'abolition de l'apartheid en Afrique du Sud.

Dans une conversation détendue, João Lourenço a invité les internationalistes à participer en Angola, l’année prochaine, aux célébrations la Journée de la libération de l’Afrique australe.
Ont participé, entre autres, à la fraternisation avec le Président João Lourenço, les généraux Léopordo Cintra Frias et Rafael Moracen Limonta, également général des Forces armées angolaises (FAA).

Rogelio Gonzáles, Rubem Martinez, Hernandez Rodriguez, Samuel Plana et Enrique Gonalez ont également été des généraux qui ont animé la rencontre.

L’action internationaliste cubaine en Angola a été décidée dans le cadre de l’opération "Carlota", qui a déterminé l’arrivée de milliers de soldats de l’île des Caraïbes, afin de contrebalancer les intérêts contraires à ceux du peuple angolais.

 
 
vendredi, 05 juillet 2019 12:09

Luanda - L'Angola déploie actuellement des efforts visant à réduire la dimension du secteur informel dans l'économie, ou le développement de systèmes analytiques pour la gestion et les risques dans le secteur financier, a fait savoir mardi, au Royaume Uni, le gouverneur de la Banque Nationale d'Angola « BNA ».

Développant,  à l’University of Cambridge,  le thème  intitulé « Le Rôle de la Réglementation Bancaire dans la Promotion des Institutions Financières – Cas de l’Angola »,  José Lima Massano a affirmé que  la Banque Centrale cherchait également à augmenter la compréhension des concepts de base de services bancaires et des produits financiers disponibles.

Le gouverneur, qui s’exprimait en qualité d’invité du  Cambridge Centre For Alternative Finance (CCAF), a souligné que la BNA insistait sur la promotion d’utilisation des moyens de paiement électroniques, et stimulait l’innovation  pour  la préservation de la stabilité financière et la sauvegarde des droits des consommateurs.

Le patron de la Banque angolaise, qui a également  abordé les défis à relever par la BNA en partenariat avec d’autres institutions nationales, a développé ce thème  devant une assistance diversifiée.

L’auditoire était composé  des hauts fonctionnaires de la Banque mondiale, d’Indiana School of Business, d’Inter-American Development Bank,  de Financial Conduct Authority, de Princeton University, de  Banco do Brasil,  et d’autres institutions du monde des finances.

 
 
vendredi, 05 juillet 2019 12:01

 

Luanda - Le Président de la République d'Angola, João Lourenço, a encouragé son homologue rwandais, Paul Kagame, à poursuivre ses efforts pour maintenir le Rwanda sur la voie du développement, favorisant la stabilité économique croissante dans ce pays.

 

Dans un message adressé au Président Paul Kagame à l'occasion du 57ème anniversaire de l'indépendance nationale du Rwanda, célébré le 1er juillet, João Lourenço s'est déclaré pleinement convaincu que la conjugaison des efforts déployés par les deux pays contribuerait à réduire les tensions qui affectent encore la région.

Dans le message dont copie est parvenue à l’Angop mardi, le chef de l’État angolais souhaite que les efforts conjugués contribuent à l’instauration d’une paix durable dans la région des Grands Lacs.

Le Président João Lourenco, au nom du peuple, du gouvernement angolais et en son nom propre, félicite le chef de l'Etat et le peuple rwandais pour la célébration de la fête de l'indépendance nationale.

Félicitations au président du Burundi

Dans un autre message, l’homme d’État angolais a félicité le président du Burundi, Pierre Nkurunziza, à l’occasion du 57e anniversaire de l’indépendance de ce pays, également célébrée le 1er  juillet.

João Lourenço formule, dans la lettre, des vœux de progrès et de prospérité et exprime le souhait d'approfondir les relations de coopération existant entre les deux pays.

Le chef de l’Etat angolais souhaite au président et au peuple burundais bonne santé, bien-être et bonheur.

 
 

News Letter

Abonnez-vous à notre newsletter pour obtenir une mise à jour instantanée à tout moment

INFORMATIONS LÉGALES

Ambassade de l’Angola en RDC 4413, Boulevard du 30 Juin

Kinshasa-Gombe Tél. : + 243 970 100 857

Email: sttimdkin@yahoo.fr l contact@ambassadeangolardc.org

Du lundi au vendredi : de 9h00 à 16h000